Contraint d'envoyer tous les régiments d'active sur les fronts, et désireux d'avoir des hommes fiables pour le maintien de l'ordre dans Paris; il fut décidé la constitution d’un régiment de marins, qui serait affecté à la police de Paris, dès les premiers jours de guerre (D.M. des 7 et 9 août 1914).

3eme_d_pot_des_equipages

Les 4 premiers dépôts en fournirent les éléments: le 1er bataillon fut constitué à partir des hommes non embarqués des dépots de Cherbourg (3 compagnies) et de Rochefort (1 compagnie), le 2ème bataillon à partir du dépôt de Brest et le 3ème bataillon à partir du dépôt de Lorient et de l'école des fusiliers marins (4 compagnies). Les différentes compagnies sont acheminées par train jusqu'à Paris et se regroupent au "Grand Palais", pour former le 1er régiment.

Une dépêche Ministérielle du 16 août prescrit aux dépôts la constitution de 8 nouvelles compagnies destinées à former un 2ème Régiment de Marins: Cherbourg fournira une compagnie, Lorient trois et Brest quatre. La formation d’un 3ème bataillon est prescrite au port de Rochefort par Dépêche Ministérielle du 25 août.

Fusiliers_Paris_01On peut ainsi affirmer que près de 1 750 hommes sont originaires de la Région de Lorient dans cette brigade. Combien de groisillons ? Nous savons toutefois que 9 périrent sous ses couleurs (qu'ils n'avaient d'ailleurs pas. un drapeau ne leur sera remis par le Président de la République que le 11 janvier 1915 ) d'octobre 1914 à janvier 1915 ( BLAUREC Louis Marie J. - METAYER Eugène - DERRIEN Laurent A - STEPHANT Laurent Marie - RAUDE Pierre Laurent - SALAHUN Yves Benoît - STEPHANT Elisée Pierre - METAYER Théodore et TONNERRE Jean Marie) et trois autres ultérieurement lorsqu'il ne sera plus qu'un bataillon : GUERAN Louis Charles - STEPHANT Jean Emmanuel - TUAUDEN Eugène Mathurin. mais nous y reviendrons.

La brigade reste dans le camp retranché de Paris pendant tout le mois de septembre.

Fusiliers_Paris_02


Fusiliers_Paris_03fusiliers_Paris_05